Accueil




Orly
(Sud)




Brasilia



Trois
Traces
d'Oscar




Sur
la trace
des Versants
Ouest





World
Trade
Center




Joni
Mitchell



Divers
Miscellaneous
Diversos
Varios
Verschiede
Paris Exposition solo - Novembre 2007
RICKIE LEE JONES / Documentation
RICKIE LEE JONES Site Officiel
Critique de "PIRATES" sur Amazon.fr
RICKIE LEE JONES sur Facebook
(Galerie ArtAvantage)
Château d'Ars - Juillet / Août 2009


Sur la Trace des Versants Ouest.
Le thème.

"Sur la Trace des Versants Ouest" constitue une série de neuf toiles inspirées par la composition "Traces of the Western Slopes", écrite par Rickie Lee Jones et Sal Bernardi en 1981, et parue sur "Pirates", deuxième album de Rickie Lee Jones ("Pirates" - 1981).

Une ballade sensorielle au détour des Versants Ouest, contreforts de la Californie et derniers vestiges des Rocheuses qui, avant de s'immerger doucement dans l'océan Pacifique, parent Los Angeles de mille reflets, ajoutant aux chatoiements du couchant les étoiles de la ville. Un parcours-poème à travers la Cité des Anges... Evocations fugitives de Rickie Lee Jones, immense musicienne, compositrice et interprète américaine perdue dans l'urbanisme si particulier de la mégalopole de la côte Ouest, avec ses boulevards sans fin, ses autoroutes urbaines et ses échangeurs omniprésents qui symbolisent dans cette série de peintures les âmes et les corps qui se croisent un temps puis inévitablement bifurquent et se séparent -lot de toutes ces rencontres humaines si souvent évoquées dans l'œuvre de Rickie Lee Jones.

Commentaire du peintre: "Traces of the Western Slopes" est une œuvre fragmentée, multi directionnelle, à la croisée de plusieurs genres -Rock, Blues, Jazz. C'est une sorte d'errance musicale atmosphérique et paumée à travers les ombres contrastées et les lumières artificielles des Versants Ouest, violente et fragile à la fois, ample et syncopée, chuchotée et hurlée, symphonique et électrique, soyeuse et acérée. C'est une composition en forme de puzzle. J'ai essayé de faire des peintures qui ressemblaient à cette musique."

 

« Sur la Trace des Versants Ouest » a été présenté à la galerie ArtAvantage (Exposition solo, Paris - novembre 2007), à l'Espace culturel du Château d'Ars (La Châtre, Indre - juillet/août 2009 - Exposition solo « Oscar, Joni, Stanley, Rickie Lee, George, Kate et autres corps et âmes hantant les lieux du Monde ») et à la galerie Dubois Friedland de Bruxelles (exposition de groupe « Top Départ », Belgique - Mars 2010).


Texte du carton d'invitation de l'exposition "Sur la Trace des Versants Ouest" (2007)

C'est une Runaway sortie de nulle part (Chicago, Olympia, Frisco, next stop : Coolsville?), en cavale vers la Cité des Anges, échouée sur les routes du Tendre faute de carte, elle n'a jamais vraiment su où elle créchait, elle ne sait pas y faire avec les Pirates de la route qui la traitent comme du butin, lui pillent le cœur, éteignent le volcan et puis la jettent lorsque la caisse est vide -panne des sens, pfft envolés les cow-boys, ils se sont fait la belle les lucky guys-, alors elle se console sur son piano avec sa-voix-de-petite-fille-perdue-qui-chuchote, sa-voix-de-tigresse-qui-feule, sa-voix-mouillée-qui-pleure-et-qui-fait-remonter-Armstrong-du-fin-fond-de-la-gorge, cette voix qui a parfois des intonations de klaxons déglingués qui passent au loin, que la vitesse a déjà emportés, et qui vous laissent sonné tellement elle a le blues, et la rage, et des bleus et le jazz. Elle écrit des choses qui lui ressemblent, provocantes, belles, sensuelles, violentes, imprévisibles, murmurées, uniques, atmosphériques, elle a un culot monstre mais elle se planque derrière ses couvre-chefs et ses mitaines en résille, c'est le début des Eighties, la belle étoile dort à l'idem sur Venice et fait du stop sur la pente douce des highways qui éventrent les lumières de Downtown L.A. avant de s'engloutir dans le Pacifique, et là miracle il se tient devant elle -son personal, personal, personal friend-, depuis 1981, vingt-six ans que Sal les a descendues, ces Western Slopes, et un bail qu'elle les enjambe ces cadillacs, en mentant à son ange gardien avec son drôle de petit chapeau à plume et lui sous ses éternelles casquettes. Vous entendez leur musique à ces deux-là? Traces of the Western Slopes. Ce n'est plus une musique, c'est un chef d'œuvre. Demandez à Edgar Allan Poe il vous confirmera... -ah, le numéro ne répond plus? Johnny Johnson est parti sans laisser d'adresse? On a perdu ses traces sur les versants ouest de l'Amérique, seule résonne l'empreinte du piano, de la basse, des percussions et de la trompette, vagues sonores qui vous submergent, up tempo, fragmentées, panoramiques, et tout d'un coup ne nous ne reste que la légende, Sal qui jongle avec le crash des étoiles, bing, bang, au fond des grottes de ses yeux. Ses yeux? Ses yeux à elle, voyons. Rickie Lee Jones.

Jacques Benoit

La Châtre (Indre) - Exposition solo « Oscar, Joni, Stanley, Rickie Lee, George, Kate et autres corps et âmes hantant les lieux du Monde »

 

Joni
Mitchell
Divers
Miscellaneous
Vários
David
Bowie
Véronique
Sanson
(Hollywood)
Elton
John
Sur
La Trace
Des
Versants
Ouest
(Rickie
Lee
Jones)
horses
visions
World
Trade
Center
Trois
Traces
d'Oscar
Brasilia
Orly
(Sud)
Accueil